haut  

 

 

Départ à la retraite, à 95 ans !
de Fernand Leroux
sacristain depuis plus de 30 ans

 

Ce dimanche 21 juin, Marc Bonnet au nom de l'équipe pastorale et de toute la paroisse remercie Fernand Leroux qui a été sacristain plus de 30 ans sur notre paroisse. Toujours présent et minutieux, il a exercé son service avec discrétion et fidélité. Bravo et Merci.

 

Cher Fernand,

 
 

 BRAVO et MERCI

Toute la paroisse Saint Pierre du Maine veut vous remercier chaleureusement pour votre présence simplement bienveillante auprès de quasiment tous les paroissiens. Nous avons tous eu besoin de vos services pour une cérémonie religieuse. Que ce soit pour une messe, un baptême, un mariage, une sépulture, un pèlerinage, l'accueil de servants de messe ou des enfants du caté, nous avons été en contact avec vous. Vous avez ainsi jalonné discrètement notre propre histoire à chacun. Nous avons apprécié votre dévouement, gentillesse, attentions, précautions, conseils.

 

Vous avez assumé le service de la Sacristie durant près de ...  plus de 20 ans c'est sûr, plus de 30 sans doute, il faut demander aux plus anciens d'entre nous comme Monsieur Campas qui dira "Oh oui, cela fait longtemps, c'est sûr! Il a même eu une médaille du diocèse il y a quelques années"

 

Aujourd'hui vous avez 95 ans, le plus grand droit de penser un peu plus à vous, faire des ballades à pied, jardiner, discuter avec vos amis, voir vos enfants.

 

Pour vous remercier nous vous offrons un temps de détente, repos, retraite à l'abbaye de Saint Jacut de la Mer.

 

Au nom de tous les paroissiens nous vous souhaitons un bon anniversaire et beaucoup de bons moments parmi nous.

   

 

Pour compléter ce texte de remerciement, nous vous proposons le texte de son témoignage paru dans le bulletin de septembre 2017 suivi d'un remerciement par le Père Jean-Luc Roblin

Fernand LEROUX notre « jeune » sacristain vous le voyez souvent mais le connaissez-vous vraiment ?

 

 
 
 
 

 

Fernand a franchi tant de fois cette porte de la sacristie; merci beaucoup et bon repos auprès des tiens et bien sûr au plaisir de te revoir à l'église.

 

En 1981, Fernand et son épouse Jeanne quittent la ferme de Beaumont-Pied-de-Bœuf pour une maison à Meslay route de Sablé. Et en 1985, le curé Georges Cosson qui connaît Fernand depuis sa jeunesse dans la JAC vient le solliciter pour la sacristie. Ensemble, ils acceptent ce service qu’il continue depuis 32 ans.

 

Fernand est né à Bannes en 1925 et passe sa jeunesse à Saulges où il rencontre son épouse Jeanne RIPOCHE et ils se marient en 1949. Ils vont s’installer aux Champs Rouges de Saint-Loup-du-Dorat où vont naître 3 des 5 enfants. Fernand est aussi ouvrier agricole car l’exploitation est trop petite pour faire vivre la famille. Lieu de vie familiale heureuse et simple mais aussi malheureusement avec ses drames. En 1952, décède Jeanne, l’aînée âgée de 2 ans ½ et dans la même année Fernand tombe malade : la maladie de Pott. Cette terrible maladie vous oblige à l’époque à rester allongé sur des literies raides afin de se tenir le plus immobile possible. Le plus souvent, il est au domicile mais fait aussi quelques séjours à l’hôpital.

 

En pleine maladie après des mois de souffrances, Fernand décide en dernier recours d’aller en pèlerinage diocésain à Lourdes en 1953.

 

Suite au pèlerinage qu’il a vécu en paix, la maladie régresse miraculeusement. Lorsque les poumons ont été guéris, une auto-greffe d’os est pratiquée pour soigner  le dos. Après 22 mois de maladie Fernand est debout avec l’aide aussi de son épouse.

 

Pour cette guérison dit Fernand : « je n’ai rien demandé de particulier mais je remercie la Vierge de cette grande grâce. En remerciement, je promets de retourner à Lourdes comme brancardier. Cette promesse n’a pu se réaliser que 20 ans plus tard lorsque les enfants étaient plus grands. Nous sommes encore à la ferme de Beaumont-Pied-de-Bœuf lorsque je pars brancardier à Lourdes pour la première fois et je continue depuis 40 ans. Que de rencontres inoubliables avec tous les malades et bénévoles toujours dévoués et souriants ».

 

Fernand devenu veuf en 1989 a poursuivi avec fidélité et minutie son service de sacristain avec les abbés Henri Machard, Pierre-Marie Perdrix, Marie-François Perdrix et depuis 2013 avec le Père Jean-Luc Roblin. Fernand d’ajouter : « je me suis entendu avec tous malgré leurs habitudes et caractères différents ».

 

En 2017, Fernand, à 92 ans, part régulièrement avec sa valise et tout le nécessaire liturgique pour aller dans un des 20 villages de la paroisse aider le prêtre à célébrer.

Rencontre avec  Guy Guermond

 
   

Remerciements :

Je ne peux que rendre grâces pour le service de Fernand à la sacristie.

Merci Fernand pour votre bonne humeur! Merci pour votre joie de servir la messe. À travers vous, je veux remercier tous les sacristains de la paroisse, tous ceux et celles qui rendent tant de services dans les villages. Ensemble continuons de servir notre paroisse dans la joie et la fraternité.

Jean-Luc Roblin, curé de la paroisse.

 
   

Un diaporama qui reprend des photos prises au hasard dans mes milliers de photos.

Il est sans prétention, c'est juste un petit remerciement en images.

 

 

lien vers le diaporama

Je suis désolé, tous les diaporamas ne sont visibles qu'en mode réduit, le plein écran n'est pas possible temporairement. Cela dure depuis un moment ! C'est à croire qu'il ne sort pas du confinement. Il faut donc patientez.

 
 
 
 

accéder au sommaire du site de la paroisse St Pierre du Maine