haut 

 

 

Installation du Père Jean-Luc Roblin
curé de la paroisse

 
 

La célébration d'installation en présence de Monseigneur Scherrer

Dimanche 20 octobre 2013, est un dimanche important dans la vie de notre paroisse qui a déjà plus de 15 ans; en effet Monseigneur Thierry Scherrer installe le Père Jean-Luc Roblin comme curé.

Dès 10h le Père Jean-Luc et l'évêque sont là pour nous accueillir, tandis que la chorale, les sacristains et les différents services de la liturgie procèdent aux dernières mises au point.

10h30, l'église se remplit avec des personnes venues des 20 villages et des élus de quelques communes de la paroisse. Patrick Leroux maire de Meslay du Maine dispose de la clé de l'église qu'il va remettre symboliquement au début de la célébration. Geste qui manifeste officiellement pour les autorités civiles que le Père Jean-Luc dispose désormais de l'église en tant que curé de la paroisse.

Après la procession d'entrée, André Feurprier de l'équipe pastorale prononce le mot de Bienvenue aux paroissiens, aux élus, à Monseigneur Thierry Scherrer et au Père Jean-Luc Roblin.

Mgr Scherrer présente Jean-Luc Roblin et lui remet le document officiel d'installation qu'ils signeront à la fin de la célébration.

Puis Patrick Le Roux Maire de Meslay du Maine remet au Père Jean-Luc la clé qui officialise sa responsabilité de l'église comme curé. Monseigneur Scherrer présente dans l'homélie la signification de ce geste. Pour manifester le lien avec les 20 villages, une personne de chacun des villages s'avance en procession avec un lumignon que reçoit le Père Jean-Luc. Ces 20 lumignons sont déposés au pied de de la statue de Saint Pierre patron de notre paroisse. Pour marquer cette unité: au pied de l'autel en offrande, le nom de chaque village sur une étiquette.

Ensuite se poursuit le beau rite de l'installation: le Père Jean-Luc et l'évêque se rendent successivement à la Porte d'entrée de l'église, au confessionnal, aux fonts baptismaux et au Livre de la Parole.

Après les lectures c'est l'homélie par Mgr Scherrer qui revient sur le beau rite de l'installation et sur les trois belles Lectures du Jour.

En fin de célébration, l'évêque remet les lettres de mission à Véronique Slotnik, Mère Saint Jean-Baptiste, Ghislaine Sureau et André Feurprier et Jacques Bouthéon diacre rappelle à l'assemblée sa mission en paroisse.

Lire les mission de chacun dans la page de l'équipe pastorale 2013-2014 par le lien ci-dessous

Cette magnifique célébration d'installation du Père Jean-Luc s'achève par les signatures de l'acte officiel avec l'évêque et l'assemblée est invitée à rejoindre la salle des fêtes de la Bazouge de Chémeré pour le verre de l'amitié et le repas fraternel.
 
 
 
 

Prière extraite de l'Homélie

 Seigneur, fais-nous toujours vouloir ce que tu veux et servir ta gloire

 

Merci à la chorale et aux musiciens qui ont merveilleusement entraîné l'assemblée à chanter et prier. Joie et prière.
 

Le diaporama musical: la messe d'installation

 

Mode d'emploi du Player Diaporama

Pour toute action, au préalable passer la souris sur le diaporama

En cliquant sur les flèches transparentes placées sur le diaporama vous naviguez dans le diaporama à votre guise.

Pour supprimer la musique cliquer sur le micro

En cliquant sur

vous passez en mode plein écran

 

Le diaporama musical: le repas fraternel à La Bazouge

 

Le temps du repas partagé et des animations

salle des fêtes de la Bazouge de Chémeré

L'une des animations. Sur cette photo l'animation conduite par les Petites Sœurs de Marie : le moine Épiphane qui nous révèle que chaque visage est un fragment du Visage du Christ.
   12h30 c'est maintenant l'heure des agapes : après le verre de l'amitié, 150 paroissiens ont partagé le repas fraternel dans l'abondance des mets apportés par chaque famille. "Merci à vous femmes et hommes généreux qui avez préparé ces mets délicieux" comme le dit un couplet du chant composé par Marcellin et repris par l'assemblée au cours du repas.
Le repas est agrémenté par des chants repris par l'assemblée, par l'animation "du moine Épiphane" et à la fin de l'après-midi des enfants avec Emmanuelle enseignante à l'école du Sacré-Cœur de la Bazouge ont chanté en mimant "les liens de la Fête"
Avant de se séparer nous avons chanté la Prière à Marie en action de grâces pour ce temps de joie avec notre nouveau curé Père Jean-Luc , pour les malades de la paroisse et aussi pour notre ancien curé Frère Marie-François .
Vous retrouvez l'atmosphère de l'après-midi dans le diaporama ci-dessus :" temps de joie autour de notre nouveau curé "
Merci en particulier à Gabriel Gélineau Maire de la Bazouge de Chémeré qui a accepté de nous accueillir dans cette belle salle des fêtes.

 

Retrouver le texte de l'animation du moine Épiphane: le mot d'introduction adressé au Père Jean-Luc et le récit proprement dit.

  

Extraits en substance de l'homélie de Monseigneur Thierry Scherrer ( rédigés par les Petites Soeurs de Marie)

Monseigneur Thierry Scherrer pendant l'homélie.

 

Père Jean-Luc et l'évêque à la Porte d'entrée

 

Père Jean-Luc et l'évêque à la au confessionnal.

 

Père Jean-Luc et l'évêque aux fonts baptismaux.

 

Père Jean-Luc  montre à l'assemblée le livre de La Parole

 
Oui, on est bien ici, comme dit le Père Jean Luc Roblin !
Je peux présenter le Père Jean Luc que je connais bien : c’est un homme très bon, très simple et qui a toujours le sourire. Il aime le beau et il a raison d’aimer le beau et la belle Liturgie, d’ailleurs le psaume chanté sur la musique de Gouzes était très beau !
Accueillons aussi les paroissiens de Mayenne qui sont venus soutenir leur ancien curé, comme un supporter !
Parlons du beau rite de l’installation qui est vraiment chargé de sens.
Ce rite définit pour ainsi dire le rôle du prêtre pour ce qui est du gouvernement, de la sanctification et de l’enseignement.
La fonction de gouvernement
Le Père Jean Luc a reçu la clé qui est signe de pouvoir et nous sommes allés à la Porte d’entrée que nous avons ouverte et fermée.
Saint Pierre est souvent représenté avec  le pouvoir des clés. Le pouvoir, il y en a qui le vivent de manière autoritaire, mais je sais que ce n’est pas le cas du Père Jean Luc.
Enfin, nous avons rejoint le Siège du Président qui lui revient en tant que curé puisque c’est lui qui assure la présidence.
La fonction de sanctification
En accomplissant le rite, nous sommes allés au confessionnal et aux fonts baptismaux…Et je vous invite à recevoir ce sacrement du pardon pour vous redonner de l’espoir, de l’élan, alors qu’on risque la tiédeur en se laissant aller, en ne sachant plus où est le bien, où est le mal.
Les premiers chrétiens parlaient de la Parousie, autrement ils attendaient le Christ qui doit revenir à la fin des temps, et dans ce contexte ils étaient dans une attitude d’éveil, de réveil.
Rappelons-nous ce que le Curé d’Ars disait : « Le Sacerdoce, c’est l’Amour du Cœur de Jésus ».
Beaucoup oublient d’aller à la source de la réconciliation. Et nous, ne manquons pas d’avoir recours au sacrement de Miséricorde qui nous est offert. Nous sommes allés au baptistère en sachant qu’habituellement, celui-ci est placé à l’entrée de l’église ; dans cette église de Meslay il est situé dans le chœur.
La fonction d’enseignement
Pendant le rite nous avons vu Père Jean Luc prendre le Livre de la Parole de Dieu pour manifester précisément sa mission d’enseignement.
Et puis, qu’elles sont belles ces trois Lectures que nous venons d’entendre !

- L’Évangile: parabole de la veuve qui demandait justice (Lc 18, 1-8)

Il ne faut jamais baisser les bras ! Nous voyons cette femme veuve, elle fait partie des gens faibles, démunis ; c’est comme les orphelins à qui on doit assistance. Cette femme persévère dans la demande et elle ne se décourage pas. Elle est allée jusqu’au bout de ce qu’elle pouvait faire, afin d’obtenir ce qu’elle voulait, jusqu’à casser  la tête à ce juge sans justice.  Il ne faut jamais baisser les bras !

- 1ère Lecture: la prière persévérante de Moïse obtient la victoire (Ex 17, 8-13)

Il ne faut jamais baisser les bras !
… comme Moïse qui intercède pour son Peuple les mains levées.
Cela fatigue beaucoup. Essayons de lever les bras aussi longtemps !
Pour Moïse, il lui a fallu l’aide de deux hommes pour lui soutenir les mains pendant la prière d’intercession, car quand les mains de Moïse tombaient, les Amalécites étaient les plus forts
Cela nous rappelle Marie à Pontmain qui nous dit : « Mais priez mes enfants, mon Fils se laisse toucher… »

- 2ème Lecture: méditer l'Écriture pour proclamer la Parole (2Tm 3, 14-17; 4, 1-2)

Il nous faut méditer l'Écriture pour proclamer la Parole comme Saint Paul le dit à Timothée.
Nous sommes tous appelés à construire la Communauté chrétienne dans l’unité et avec toutes ses diversités
En ce qui concerne la prière, il nous faut apprendre à prier à l’image de la femme dans l’Evangile
Comment prier ? Souvent on prie en demandant à Dieu qu’il fasse notre volonté ! Or, il s’agit de mettre notre volonté dans celle de Dieu.
Et nous pouvons reprendre la prière d’ouverture de cette messe : «… Seigneur, fais-nous toujours vouloir ce que tu veux et servir ta gloire… »
Il s’agit de la prière et du service, comme pour Marie qui va chez sa cousine Elisabeth pour l’aider, la servir et Marie y va, portant Jésus en elle. Nous aussi, portons Jésus aux autres.
 

Père Jean-Luc nous confie ses impression sur cette journée d'installation avec Monseigneur Thierry Scherrer et les paroissiens

J’ai vécu sereinement cette messe d’installation. J’ai été entouré de nombreux supporters ! des paroissiens de Mayenne sont venus nombreux. Nous formions autour de notre évêque une belle communauté. J’ai tout simplement envie de dire Merci….C’est Jésus-Christ qui nous rassemblait. C’est Lui qui nous donne la joie de faire Eglise ensemble. Une nouvelle étape commence pour notre paroisse. Vivons là dans la confiance !
Le repas partagé à la salle des fêtes de la Bazouge de Chémeré fut aussi un beau moment de fraternité. Tout se joue là…
 

Le mot d'accueil par André Feurprier au nom de l'équipe Pastorale

André Feurprier de l'équipe pastorale, pendant le mot de Bienvenue.

Les membres de l'équipe pastorale, dont certains recevront tout à l'heure leur lettre de mission, m'ont chargé de ce mot d'accueil.

Bienvenue à vous tous, paroissiens de St Pierre du Maine, bienvenue à vous paroissiens de Mayenne qui êtes venus accompagner votre ancien curé pour son installation.

Bienvenue à vous, élus de nos communes et circonscriptions locales.

Bienvenue à vous Mgr Scherrer qui installez officiellement notre curé ce matin. Vous lui confiez une paroisse aux visages multiples, avec ses 20 villages ruraux qui totalisent 10 000 habitants, dans un contexte de crise économique qui fragilise encore davantage les plus faibles.

Les bougies de toutes les couleurs apportées au pied de Saint Pierre nous indiquent la diversité de notre paroisse ; et malgré tout dans cette diversité chaque village reste unique. Dieu a l'art de mettre ensemble les différences ! L'Esprit-Saint unit et réunit (c'est son travail !).

Bienvenue à vous Père Roblin. En quelques semaines vous avez réussi à nous apprivoiser. Le renard de St Exupéry disait au Petit Prince : « apprivoiser, ça signifie créer des liens ». Et des liens, vous en avez déjà tissé beaucoup !

Vous avez ainsi fait ce que notre Pape François disait le jeudi saint : « Le prêtre célèbre en chargeant sur ses épaules le peuple qui lui est confié et en portant les noms de ses membres gravés en son cœur. »

Vous vous inscrivez dans une histoire : vous continuez la mission commencée par vos prédécesseurs le Père Machard, le Père Pierre-Marie Perdrix et Frère Marie-François, et les fidèles laïcs.

C’est une joie pour nous tous de vous accueillir dans notre paroisse Saint Pierre-du-Maine. Alors que les vocations se font plutôt rares, nous apprécions à sa juste valeur le cadeau que le Seigneur nous offre.

Comme nous y encourage notre pape François, nous comptons sur vous pour nous bousculer dans nos habitudes, nous inciter à rejoindre les plus pauvres, et nous engager sur de nouveaux chemins d'évangélisation.

Nous avons déjà découvert que vous aimez les fleurs et tout ce qui contribue au « beau » dans nos célébrations : les chants, les temps de silence, de prière, mais aussi la bonne odeur de l'encaustique !

Vous semblez apprécier la paroisse : vous dites souvent « on est bien ici » … et vous savez nous rejoindre par des mots simples dans nos lieux de vie. Merci aussi de nous permettre de vous rejoindre par votre qualité d’accueil, par votre écoute bienveillante et souriante, ainsi que par votre attention à l’égard de chaque personne.

Nous tous vos paroissiens vous souhaitons beaucoup de bonheur dans votre mission au milieu de  nous et vous assurons de notre prière fidèle.

animation

L'animation du moine Épiphane conduite par les Petites Sœurs de Marie d'Arquenay.

La présentation :

En ce dimanche 20 octobre c’est grande fête à Meslay du Maine, puisque notre Evêque, Monseigneur Scherrer vous a installé officiellement ce matin, Curé de la Paroisse Saint Pierre du Maine. Qu’il en soit remercié.

C’est l’occasion pour la grande famille paroissiale de vous souhaiter une fois encore et très chaleureusement, la bienvenue parmi nous, Cher Père Jean-Luc. Nous vous disons : merci, merci, merci d’accepter avec tant de joie et de disponibilité la charge pastorale que providentiellement le Seigneur vous confie.

Le dimanche 15 septembre, à la messe dominicale lors de votre accueil, André avec son éloquence coutumière suggérait qu’il nous faudra sans doute du temps pour nous apprivoiser mutuellement… Mais voilà, Dieu est venu nous surprendre et bouleverser nos pronostics et à l’évidence le temps de l’apprivoisement, de faire connaissance pour nous apprécier mutuellement est déjà révolu. Comment, en effet, ne pas ouvrir nos cœurs à vos multiples appels à la confiance ?

Vous avez à cœur d’enseigner comme un père et bon pasteur, et c’est là votre première mission. Je retiens trois invitations entendues au cours des homélies du dimanche 

-  La confiance,  « ah ! qu’il est bon de rencontrer des personnes qui nous font confiance ! »

-  La reconnaissance, « Savons-nous remercier les personnes qui nous aiment et qui nous font confiance ; savons-nous remercier les personnes qui nous font du bien, qui nous aident à grandir ? »

-  Cherchons-nous à rencontrer les visages ? Par exemple, quand nous allons au Super U, prenons-nous le temps de regarder les visages des personnes rencontrées ?

Le visage étant un puissant révélateur, il est temps maintenant de faire connaissance avec un chercheur de Dieu, justement un chercheur du Visage du Seigneur !

Son nom est Epiphane, ce qui signifie « manifestation ». Epiphane est un moine qui vit en Sicile au 5ème siècle. Si vous voulez bien, nous le suivons dans sa quête de Dieu.

 
Le récit lui-même qui a été animé par des personnes de l'assemblée:

Le moine Épiphane

Il y a de cela longtemps, au 5ème siècle vivait en Sicile un moine du nom d’Epiphane. Un jour, dans son monastère, il se découvrit un don merveilleux qu’il a reçu de Dieu : il savait peindre de très belles icônes. Et il n’en eut plus de répit, ni de jour ni de nuit, car il voulait peindre le Visage du Seigneur, que pourtant il n’avait jamais vu.

 

Mais, où donc trouver le modèle assez parfait
...... texte complet en pdf en cliquant ICI
conclusion : Epiphane répondit : « Mais Père, personne ne m’a servi de modèle car personne n’est identique au Christ, mais le Christ est semblable à tous.
Père, ne cherchez pas le Visage du Christ sur le visage d’un seul homme, mais au contraire, cherchez en chaque homme un fragment du Visage du Christ ».
 
 
 
 

Maintenant, Père Jean-Luc, vous qui êtes appelé à rencontrer tous les visages, recueillez-les pour les unir au seul Visage, celui du Christ !

 
 
 

accéder au sommaire du site de la paroisse St Pierre du Maine