L'année de la Miséricorde

2015-2016

 

 

 
Dans cette page vous trouverez au fur et mesure des infos et des documents en lien avec l'année de la MISÉRICORDE et des liens vers le site du diocèse ou autres.
 

Accéder à :ce qui concerne notre paroisse

 
 
 
Pape François.
Le 12 avril 2015, le Pape François a fait l'annonce solennelle d'un Jubilé de la Miséricorde. Cette Année Sainte a débuté le 8 décembre, avec l'ouverture de la Porte Sainte à Rome, en la fête de l’Immaculée Conception.
"J’ai voulu ce Jubilé Extraordinaire de la Miséricorde, comme un temps favorable pour l’Eglise, afin que le témoignage rendu par les croyants soit plus fort et plus efficace » indique le pape François dans la Bulle d’Indiction du Jubilé publiée en avril dernier. La Miséricorde, c’est l’acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre. La Miséricorde, c’est la loi fondamentale qui habite le cœur de chacun lorsqu’il jette un regard sincère sur le frère qu’il rencontre sur le chemin de la vie. La miséricorde, c’est le chemin qui unit Dieu et l’homme, pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours malgré les limites de notre péché. (Misericordiae Vultus, n°2)."
Ce jubilé s’achèvera le 20 novembre 2016 par la solennité de Notre-Seigneur Jésus-Christ, Roi de l'Univers
.
02
Prière du Pape François pour le Jubilé de la Miséricorde
Pour lire en musique, cliquer sur le micro barré. Le diaporama est en boucle.

 

Télécharger cette prière en pdf.

 
 
Thierry scherrer évêque de LAVAL
Lettre pastorale de Mgr SCHERRER sur la Miséricorde
Chers frères et sœurs,
en ce 8 décembre, solennité de l'Immaculée Conception de Marie, qui marque officiellement l'ouverture du Jubilé de la Miséricorde voulu par notre Pape François, je viens à votre rencontre au moyen de cette nouvelle lettre pastorale. Si j'ai jugé bon de m'adresser à vous, une fois encore, c'est parce que j'aimerais vous voir accueillir avec beaucoup de confiance et une grande ouverture de cœur cette Année Sainte extraordinaire...
Ce qui fonde précisément l'importance de ce Jubilé, c'est qu'il a pour objectif d'appeler sur ce monde blessé un surcroît de miséricorde. Combien notre monde a besoin de la miséricorde ! Mais pour qu'elle puisse atteindre et transfigurer ce monde, la miséricorde doit se frayer d'abord un chemin dans notre propre cœur. Pour le dire autrement, c'est par nos vies transformées par l'amour que Dieu veut guérir et sauver notre humanité des maux qui l'affligent. C'est la condition requise absolument. C'est donc un appel très personnel à la conversion que le Seigneur nous adresse à nouveau par son Église.   tout lire
Lire en livret numérique la Lettre Pastorale Nov 2015

Le dossier du diocèse sur la Miséricorde: VOIR
 

 

Sur notre paroisse

 

 

Un temps favorable pour se mettre en chemin avec Jésus Miséricordieux

novembre 2016

Le jubilé des détenus

   
 

le reportage se trouve sous cette présentation

 
   
 

Dans le cadre de l’année sainte du Jubilé de la Miséricorde, le pape François a souhaité un jubilé spécial pour les détenus a été célébré à Rome le 6 novembre 2016.

 
 

 

 
 

Certains prisonniers, jeunes et plus âgés, ont participé au jubilé au sein du Vatican et ont passé la Porte sainte, ce jour là.  Cette occasion spéciale permet de rappeler que nos frères et sœurs en prison sont au cœur de la vie de l’Église, c’est un appel à changer notre regard.

 
 

 

 
 

Le  Pape François nous indique : « dites par vos gestes, par les mots et le cœur que Dieu ne reste pas à l’extérieur de leurs cellules ; Il est à l’intérieur des prisons. Il pleure avec les détenus, il travaille avec eux et espère avec eux ».
C’est dans ce cadre que notre paroisse Saint Pierre du Maine invite à une réflexion autour du monde carcéral et plus particulièrement ce qui se vit au quotidien dans la maison d’arrêt proche de chez nous à Laval.

 
 

 

 
 

Ainsi 2 temps concernent directement notre paroisse Saint-Pierre du Maine et ces temps sont ouverts à tous

 
   
 

Le vendredi 4 novembre à 20h15 en la salle paroissiale près de l'église; voir l'annonce ci-dessus

 
   
 

Le dimanche 13 novembre 10h30, messe à Meslay-du-Maine en lien avec ce jubilé pour les détenus, intervention du diacre Jean ESNAULT.  « La miséricorde de Dieu, capable de transformer les cœurs, est également en mesure de transformer les barreaux en expérience de liberté – extrait  de la lettre du Pape François accordant l’indulgence à l’occasion du Jubilé Extraordinaire de la Miséricorde)

 
   
 

LE REPORTAGE et les TÉMOIGNAGES

 
   
 

Le 4 novembre, 2 jours avant la célébration du jubilé de la miséricorde pour les détenus célébrée à Rome par le pape François nous avons été une cinquantaine à passer une soirée avec des aumôniers de la prison de Laval.

 
 

 
 

Connaissez-vous la prison de Laval ?

 
 

C’est une Maison d’Arrêt où sont retenus des prévenus en attente de jugement et des détenus condamnés à des peines inférieures à deux ans de prison.

 
 

Cette prison fait partie du dispositif judiciaire français qui compte à ce jour, 68819 détenus dans 191 établissements pouvant accueillir en théorie 38505 places. L’âge moyen des prisonniers est de 34 ans avec environ 97 % d’hommes.

 
 

Pour la maison d’arrêt de Laval, environs 120 personnes sont emprisonnés dans 54 cellules soit en permanence 12 cellules avec trois personnes en cohabitation continue. C'est une prison de proximité avec beaucoup de Mayennais, des étrangers et des trafiquants de stupéfiants après avoir été arrêtés à La Gravelle

 
 

Une cellule mesure environ 9 m² en enlevant la surface au sol de 2 lits superposés + 1 supplémentaire, toilettes, lavabo, frigidaire avec 1 réchaud pour cuisiner, 1 ou 2 petites tables, il ne reste qu’un passage libre de moins d’1 m de large sur la longueur. Juste de quoi faire 3 à 4 pas.

 
 

La journée type d’un prisonnier en maison d’arrêt comme Laval est une alternance d’enfermement à clef en cellule et des moments en dehors.

 
 
6h30 ouverture des verrous

Les 3 aumôniers témoignent

Soirée du 4 novembre à la salle paroissiale Jean-Paul II: en diaporama musical si vous cliquez sur le micro barré au bas du player à gauche.

 

Ce diaporama est en boucle continue. Pour passer plein écran, cliquer sur le petit écran en bas à droite du player

 
 
9h – 11h promenade, travail – formation
 
11h30 repas enfermé en cellule
 
14h – 17h promenade, travail – formation
 
17h30 repas enfermé en cellule
 
18h30 fermeture des verrous
Le travail consiste à des opérations de sous-traitance, entretien des communs, blanchisserie. Les formations proposées sont des métiers de plaquiste, électricien du bâtiment. Les temps de parloirs sont limités à 45mn 1 à 2 fois par semaine
 
 

Les prisonniers ne rencontrent que les autres détenus, les gardiens, le personnel médical et éventuellement avocats, visiteurs de prison ou famille.

 
 

Souvent coupé de toute famille et relations sociales, le prisonnier est seul en face de lui même entre 4 murs dans une vie monotone, vide, qui amène à se laisser aller et régresser. Après quelques mois (pour plus de 50% des cas) ou 2 à 3 ans, le jour de sa sortie, il se retrouve dehors souvent seul sur le trottoir sans trop savoir ni quoi faire ni où aller.

 
 

C’est dans ce cadre que l’aumônerie catholique des prisons intervient. Elle se compose de 3 aumôniers et une équipe d’accompagnants occasionnels, appelés au nom de Jésus Christ vers des frères en prison. « Nous avons à faire passer un message de miséricorde, d’espérance à des personnes en désespérance. Cela demande de prendre en compte l’humanité de ces hommes détenu».  C’est ainsi que Jean, Éric, et Jean Yves résument leur mission d’aumônier. Des visites sont quotidiennes dans toutes les cellules.  

 
 

« Je rentre chez eux, dans leurs cellules. Je les salue, discute de choses simples pour instaurer une relation humaine. Ensuite, il peut être fait un partage sur un passage d’Evangile, une prière avec eux ou sans eux selon leur demande. Nous sommes attendus et bien accueillis. Ils savent que nous sommes là en tant que nous même et pas liés au système judiciaire ou autre. Ces rencontres  nous font voir qu’il faut peu de choses pour basculer à la place d’un prisonnier.

 
 

Il  n’est pas question de nier ou atténuer la réalité des violences physique ou morale faites aux victimes mais nous croyons que ces personnes ont un avenir car ils sont enfants de Dieu.».

 
 

L’équipe des accompagnants occasionnels à un rôle différent : Une vingtaine de personnes de différents horizons sont appelés, dont une de la paroisse St Pierre du Maine. A tour de rôle ils se retrouvent, libres, le dimanche dans la chapelle de la Maison d’Arrêt de Laval avec une 15ene de personnes privés de liberté et l’aumônier pour célébrer ensemble la Parole.

 
 

L’accompagnant vient avec un bouquet de fleurs qui seront ensuite partagés entre tous à la fin au cours de conversations libres avec chacun. Représentant sa communauté paroissiale, il fait le lien avec le dehors : le temps, les récoltes, les actualités… Cette présence veut montrer clairement l’existence de la même Eglise en dehors et dans les murs.

 
 

Nous avons terminé cette soirée par une prière d’un aumônier des prisons de Rouen

 
 

Marc Bonnet

 
 

 
 

Un Dimanche à la prison

 
   
 

Témoignage de Marc Bonnet accompagnant : célébration de la Parole, un dimanche, à la prison

 
 

 

 
 

Je longe le mur… haut, et ciel nuageux au-dessus, pile à l’heure.

 
 

« Bonjours, bonjour » à l’aumônier et une accompagnatrice occasionnelle du dimanche, des fleurs à la main, couleurs vives des roses et des jonquilles. La porte motorisée s’ouvre doucement, rotation lourde et silencieuse.

 
 

Une cour… petite, et à droite l’angle du bâtiment coince la lumière dans un triangle avec des barbelés en haut.

 
 

La conciergerie, petit hall, couloir, casiers, lumière pauvre avec une vieille peinture jaunâtre.

 
 

Papiers d’identité. Propos sympathiques avec les gardiens, le portique de sécurité : alarme pour une prothèse « c’est signalé dans le registre OK » ; un message radio grésille derrière nous pour une porte restée ouverte.

 
 

 

 
 

Clac ! clac ! Dans le sas en grillage, clac ! clac dans une rotonde, haute, un filet au-dessus, un étage, une coursive, des portes, une personne regarde en bas. C’est vide, rien… , il n’y a pas d’air cela sent une odeur inconnue de renfermé, soupe, humide ?? Un gardien derrière des vitres avec des boutons, des écrans vidéos, vues sur une cour avec un prisonnier qui marche. Un gardien nous rejoint.

 
 

On va à droite, un escalier c’est la salle multi activité qui sert de chapelle avec le long du mur des tables, des tapis. Vite il faut disposer des chaises, l’ambon, table, lampe à huile, crucifix, livret de chants.

 
 

Les prisonniers arrivent, accompagnés par un gardien qui les laisse. Ils se retrouvent 2 par 2, d’autre sont seuls, silencieux. L’un dit qu’il va pouvoir danser avec la musique, plus tard je lui demande si il a aimé la musique « ça va, je suis évangéliste ». Un autre est énervé, il dit être grippé et se plaint de l’infirmerie, de la cellule, de l’eau donnée à boire. Assis à côté de moi, il bougera tout le temps.

 
 

Clac ! Nous sommes enfermés à clef… célébration de la Parole.

 
 

Des chants avec l’aide du lecteur CD. Le texte du jour : la pêche miraculeuse, l’accompagnatrice occasionnelle dit l’homélie « c’est une histoire de copain cette pèche …. / …. Il ne reste que la confiance quand les filets sont vides durant toute une nuit, confiance en son ami pour relancer à droite le filet » cela me parle.

 
 

Chant final d’envoi, les fleurs sont distribuées à chacun. Certain choisissent les couleurs, tous les manipulent avec attention. Nous avons un moment pour parler librement. Mon voisin me dit qu’il est bientôt libéré. Il craint de sortir et redoute la belle famille qui l’empêche d’avancer, fait boire et faire de conneries. Un autre me demande ce qui se passe dehors, la météo vue au travers de la fenêtre de la salle, le cours du blé entendu à la télé « il faudrait 150€ la tonne et non 130 ». Un autre me dit que ce n’est pas ici que l’on peut faire passer sa rage.

 
 

Vite, il faut tout ranger dans le placard

  
 

 

 
 

Clac ! La porte s’ouvre. Au revoir, tout le monde se sert la main, les gardiens raccompagnent les détenus pour les enfermer en cellule.

 
 

L’escalier, la rotonde, toujours cette odeur. Je vois un bout de ce qui semble être une cuisine à droite derrière un grillage. Le sas Clac ! Clac ! Le hall on récupère nos papiers et sortons.

 
 

Les murs, les barbelés brillent au-dessus de la porte qui tourne doucement. Je voudrais l’aider à tourner plus vite.

 
 

« Au revoir, donne le bonjour à ton épouse, à bientôt »

 
 

 

 
 

Je repars avec ces mots, expressions et sensation, il est 11h, c’est le milieu de la messe à St Pierre du Maine… L’Eglise est bien là, en communion de pensée entre des communautés de chrétiens très diverses.

 
   
   
   
 

Carême 2016 sur notre paroisse

 
 
 

le carême expliqué en vidéo

 

 

 
     

Retrouver quelques temps vécus sur notre paroisse

Pendant les Vendredis de Carême

     

Ces soirées commenceront vers 19h et l'on apportera seulement du pain et de l'eau, voire un peu de riz. Durée d'environ 1h30

    

12 février

Meslay-du-Maine

en salle Jean-Paul II

Le Père Jean-Luc Roblin, curé de la paroisse présentera l'Année de la Miséricorde et comment elle nous concerne.

"fais que l’Église soit, dans le monde, ton visage visible, toi son Seigneur ressuscité dans la gloire."

Pour cette première rencontre après le temps de jeûne au pain et à l'eau, une bonne vingtaine de personnes sont venues écouter et partager sur la Miséricorde avec le Père Jean-Luc Roblin.

Qu'est-ce que la Miséricorde ?

Dieu est Miséricorde.

L'Église, sacrement de la miséricorde du Christ.

La Miséricorde dans l'Évangile

"La miséricorde est le pilier qui soutient la vie de l'Église. dans son action pastorale, tout devrait être enveloppé de la tendresse par laquelle on s'adresse aux hommes..." Père Jean-Luc Roblin

Télécharger le temps d'enseignement du Père Jean-Luc Roblin curé de la paroisse.

 
  

 

  

19 février

Meslay-du-Maine

en salle Jean-Paul II

Le Père Philippe-Marie des Petits Frères de Marie partagera sur : La Lettre du Pape François Misericordiae Vultus : "Jésus-Christ est le Visage de la Miséricorde du Père"

Il y a 14 œuvres de miséricorde, 7 corporelles et 7 spirituelles. Les premières reprennent les indications des évangiles...TOUT LIRE

Écouter le temps d'enseignement du Père Philippe-Marie

 

Une vingtaine de personnes sont venues écouter l'enseignement du Père Philippe-Marie pour ce 2ème vendredi de Carême :"La Miséricorde dans les yeux de Marie" puis ensuite échanges et invitation à être des chrétiens miséricordieux avec l'aide de Marie.

 

" Jésus est le Visage de la Miséricorde du Père, le Mystère de la Foi chrétienne est là tout entier" nous dit le pape François...Avec Jésus la Miséricorde est devenue visible...Le pape nous invite à contempler Jésus et en Jésus le mystère de La Miséricorde...

30min : La Miséricorde dans les yeux de Marie

 

 

Marie est Mère de Miséricorde...Par Miséricorde, Marie a été préservée du péché...et elle a engendré la Miséricorde en son sein...Le Fruit de La Miséricorde est de participer à la Joie de Dieu....

Remarque: cet enregistrement est en live et sans modification.

 

   

26 février

Saulges

Salle des Associations

Partage d'Évangile avec l'Évangile du 3ème dimanche de Carême.

« Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même » (Lc 13, 1-9)

L'Évangile et l'essentiel du partage à télécharger

 
     
     
     

04 mars

Chémeré-le-Roi

Salle des Associations

Le Pardon dans le couple.

 

Par Amandine et André JUDE

" ...C'est un paradoxe admirable: la fragilité reconnue dans le mariage permet au couple de découvrir la force de l'amour personnalisé. La fragilité acceptée rend les personnes plus libres et confiantes..."

Frei Eugénio Boleo, op, ami du PèreCaffarel.

 
     

LAUDATO SI

 

11 mars

Meslay-du-Maine

en salle Jean-Paul II

Le Père Marcel Nezan , délégué diocésain à la Mission en monde rural, prénte et partage avec nous autour de la Lettre encyclique du pape François : LAUDATO SI. Joie et Miséricorde avec la Création.

"La sauvegarde des écosystèmes suppose un regard qui aille au-delà de l’immédiat, car lorsqu’on cherche seulement un rendement économique rapide et facile, leur préservation n’intéresse réellement personne..." Laudato Si

 
  

 
     
 
 
     

Ce temps est reporté après PÂQUES à une date non encore précisée.

20h30

09 avril

La Bazouge de Chémeré

à l'église

Les jeunes et le Groupe de louange LA VIGIE proposeront une veillée de prières pour la fin du Carême. VOIR l'annonce

     

25 mars

VENDREDI-SAINT :Dieu a mis sur la Croix de Jésus tout le poids de nos péchés, toutes les injustices perpétrées par chaque Caïn contre son frère, toute l’amertume de la trahison de Judas et de Pierre, tout l’orgueil des tyrans, toute l’arrogance des faux amis. C’était une lourde Croix, comme la nuit des personnes abandonnées, lourde comme la mort des personnes chères, lourde parce qu’elle résume toute la laideur du mal. Toutefois, c’est aussi une Croix glorieuse comme l’aube d’une longue nuit, parce qu’elle représente tout l’amour de Dieu qui est plus grand que nos iniquités et que nos trahisons. Sur la Croix, nous voyons la monstruosité de l’homme, quand il se laisse guider par le mal; mais nous voyons aussi l’immensité de la miséricorde de Dieu qui ne nous traite pas selon nos péchés, mais selon sa miséricorde.... TOUT LIRE

 

 
   
   
   
 
 
 

Télécharger cette page

 

Télécharger le programme et les principales célébrations de CARÊME

 

 Accéder au dossier du diocèse pour le CARÊME 2016

 

Le calendrier de l'Année de La Miséricorde

télécharger en pdf

 
  

Les autres publications à venir