La commune de Beaumont-Pied-de-Bœuf possède un riche patrimoine dont la plus grande part est composée d’édifices religieux. Ce patrimoine a toujours été cher au cœur des habitants et depuis quelques années il et l’objet de recherches et de travaux réguliers réalisés par la Commune aidée par l’association des « Vieilles pierres Belmontoises ».

Façade de l'église Saint Saturnin de Beaumont Pied de Boeuf

Aperçu général de l'intérieur de l'église

 
 
 

L’église St Saturnin

La première pierre de sa reconstruction  fut posée le 9 juin 1766, probablement sur les bases de l’ancienne église qui était en mauvais état. Le plus ancien prêtre mentionné est Jean de Malpertuis en 1418. Maître Joseph Godbert, curé, décédé le 29 septembre 1783,  est enseveli près de l’autel de St Sébastien..

L’église n’est pas vendue à la révolution ; fermée en 1792 elle est rendue en mai 1798.

Le retable du maître autel est embelli d’un  tableau de la Transfiguration peint par Bonnet d’Anval et des statues de St Saturnin et de Saint Charles Boromé en terre cuite. Ce retable, les retables latéraux dits de la Vierge et de Saint Sébastien ainsi que le lutrin sont de la fin du 18ème siècle.  

Les fonts baptismaux, 4 bénitiers, les lambris muraux, les placards à bannières, les bancs seigneuriaux, la chaire, les confessionnaux ainsi que la grille de communion sont aussi de la fin du 18ème siècle.

Le Christ en croix, en bois comportant des traces de polychromie est du 17ème siècle.

Tout ce mobilier est classé à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Suite à l’ouragan du 19 février 1900 qui a arraché plus de 300 chênes dans la forêt de Bellebranche, le clocher ainsi qu’une partie du toit de l’église et de la cure ont été refaits à neuf en 1903.

Sources : Archives de l’évêché de Laval, chroniques de Beaumont-Pied-de-Bœuf.

Visite de l’église : clé à la mairie ou chez Mme Cousin, maison en face de l’ancien presbytère.