LA BAZOUGE de CHÉMERÉ

Un village pittoresque au riche passé historique

 

HISTORIQUE

La Bazouge fut fondée vers l'an 1000. En l'année 1097 on l'appela Balsigia qui provient de Baslica, c'est à dire basilique. La provenance de ce nom est due très certainement à la Chapelle St Eutrope qui était alors l'église de tout le pays de Chémeré qui s'étendait entre l'Erve et l'Ouette. Cette chapelle créée entre le 5ème et le 6ème siècle était située sous l'église actuelle.

La Bazouge faisait parti du pays de Chémeré. Au 18ème siècle, la commune devient la Bazouge de Chémeré.

HIER

L'église fut construite au 12ème siècle, dédiée à St Gervais et St Protais. Le 15 juillet 1926, un orage d'une extrême violence éclatait sur la Bazouge. La foudre tombait sur l'église et l'incendiait. L'incendie ne laissait subsister que les murs. Sous l'action de la chaleur, les enduits de plâtre et de chaux se fendirent en plusieurs endroits et l'on aperçut alors la trace de peintures murales : "les 3 Morts et les 3 Vifs", unique en Mayenne.

Les mines de la Bazouge sont situées sur la route de la Bazouge à Vaiges. En 1844, 288 ouvriers y travaillaient. En 1851, il y avait 1700 habitants à la Bazouge. En 1871, la Bazouge voit le passage de prussiens qui pillèrent le bourg, demandèrent une rançon, le curé et maire furent pris en otage...

Aujourd'hui

La Bazouge compte 446 habitants. Le presbytère a été transformé en mairie. Un plan d'eau a été réalisé pour la pêche en 1976.

Nous avons aussi une base ULM, qui permet de faire des vols de découvertes, baptêmes de l'air, obtention de brevet de pilote.

Notre commune se dépeuple moins. On peut y vivre agréablement.