signet 
 

Le magnifique clocher de l'église Saint Pierre de Meslay-du-Maine

Diaporama musical : le clocher tors

Mode d'emploi du Player Diaporama

Pour toute action, au préalable passer la souris sur le diaporama

En cliquant sur les flèches transparentes placées sur le diaporama vous naviguez dans le diaporama à votre guise.

Pour supprimer la musique cliquer sur le micro

En cliquant sur

vous passez en mode plein écran

En cliquant sur le montage photo ci-dessous vous accédez au diaporama musical d'environ 5 min; pour en profiter passez plein écran et laissez en mode automatique

Celui qui m'a voulu ainsi c'est Jean Martinet, architecte à Laval. C'était en 1629. On dit qu'on m'a confié aux compagnons du devoir pour sortir de l'ordinaire. Quelques notables mélinois voulaient donner à la tour de l'église autre chose qu'un classique toit en bâtière comme à Bannes ou maintenant à St Denis du Maine. C'est d'ailleurs de St Denis du Maine que ma construction a été suivie avec intérêt, sinon envie, et consignée dans les archives paroissiales. C'est là que j'apprends que j'aurais commencé mon existence le 28 novembre 1629. Mais dès le 6 mars 1630 un violent orage de vent brise en deux ma charpente. Le 12 septembre nouvel orage. Finalement ce n'est que le 19 septembre 1631 que la plomberie est faite et que mon aiguille est couverte d'ardoises.

Brève historique du clocher torsadé de Meslay-du-Maine

Remarque :ce texte est le texte original et tous les autres sur d'autres sites sont des copies.
Pardon, dites : torsadé ou flammé, ce serait plus convenable ou encore tout simplement «tors» ou «vrillé» car c'est vrai, depuis ma naissance, on m'a voulu «tors». Vous me connaissez certainement car je suis, pour votre service, le clocher de l'église de Meslay du Maine. D'aucuns voudraient que je me sois tordu au fil des ans à cause de la mauvaise qualité du bois. Pas du tout. Vous me connaissez mal. Celui qui m'a conçu a voulu que je sois tors d'un huitième de tour. C'est précis! Il a fallu bien calculer pour que je ne sois pas complètement tordu et que les lignes de ma couverture aient la bonne courbure.

 le clocher tors (1/8ème de tour) de Meslay du Maine

Des liens intéressants

J'étais bien dégagé, à ce moment-là, du reste de l'église qui était plus bas que maintenant. Ce n'est qu'en 1839 que la couverture du transept est venue s'appuyer contre moi. Je penche un peu d'un côté mais ma naissance a donc été mouvementée. On a même rechigné à payer l'architecte Martinet, peut-être parce que je n'étais pas comme tout le monde et surtout parce que ma naissance n'était pas le fruit d'une décision du conseil de fabrique. Depuis, j'ai connu bien des orages et j'y ai perdu bien des ardoises. Je supporte une croix de 3m de haut fleurdelisée et depuis 1992 je suis sensé être protégé par un paratonnerre. J'ai de quoi être fier puisque je suis le seul clocher «tors» ou «vrillé» de la Mayenne. J'ai 4 frères dans le Beaugeois. Nous sommes 6 en pays de Loire et 33 en France. Actuellement 107 clochers tors ont été recensés en Europe. C'est devenu un sujet de conversations et de réunions à l'échelle de l'Europe.

 
 
Une réunion européenne fort sérieuse s'est tenue d'ailleurs le 5 juin 1994 à Vieil Bauge en Maine et Loire où Mr le Maire et Mr et Mme Lesaint m'ont représenté. Soyez-en sûrs il faut montrer ses lettres de noblesse pour avoir droit au titre de «clocher tors ou vrillé». Dites-le autour de vous : je ne suis pas n'importe qui !
Et en passant, jetez un coup d'œil et vous verrez que je suis bien «tors» mais juste ce qu'il faut pour être honorable et digne de figurer au patrimoine européen.

Du haut de la tour je vous salue

Tout sur les clochers tors en Europe
Le site des clochers tors en Europe.
Entreprenez une balade étonnante dans les villages du Baugeois à la découverte des clochers tors, de fins clochers torsadés et couverts d'ardoises
Site de la commune de Meslay-du-Maine