signet 
 

La grotte des Rochères

 

La grotte des Rochères est située sur la route de Meslay à Grez à 2,4km de la place de l'église de Meslay-du-Maine en prenant la D14 vers Grez-en-Bouère.

 

Depuis quand ce lieu est-il un lieu de rassemblement paroissial ?

D'après nos recherches, avec l'aide d'Alain Paumard et de son épouse qui ont nettoyé la plaque du mémorial et des sources qui restent à confirmer, il semblerait que ce lieu soit un lieu dédié à la Vierge Marie depuis 1872 en remerciements par des soldats revenus vivants de la guerre contre les Prussiens. Aux archives diocésaines, pas de traces documentaires. Depuis 1945, en ce lieu, Marie est particulièrement vénérée en action de grâces pour le retour des soldats et prisonniers revenus vivants sur le sol de Meslay-du-Maine. Le jour de l'Assomption, tous les 2 ans, la messe paroissiale y est célébrée.

 

Si des personnes de Meslay-du-Maine ou des environs ont en leur possession des bulletins paroissiaux des années 1870 alors nous leurs serions reconnaissantes de nous en informer.

  

 

Ce diaporama musical vous présente très brièvement le lieu de la Grotte des Rochères et quelques photos de la célébration paroissiale du 15 août 2015.

Á l'origine ce lieu est en lien avec le Château des Rochères . Jacques Dubois vous en présente une brève historique ci-dessous.

Le diaporama se présente en 2 parties:

1) Le lieu et un aperçu historique.

2) La célébration du 15 août 2015.

 

 

 
 

Mode d'emploi du Player Diaporama

Pour toute action, au préalable passer la souris sur le diaporama

En cliquant sur les flèches transparentes placées sur le diaporama vous naviguez dans le diaporama à votre guise.

Pour supprimer la musique cliquer sur le micro

En cliquant sur

vous passez en mode plein écran

 

Le château des Rochères

Á l'origine, cette grotte de Lourdes est en lien avec le château des Rochères.

Deux châteaux ont été successivement construits sur la terre des Rochères. Ses seigneurs, puis ses propriétaires successifs, eurent à cœur d'y créer des lieux de dévotion dont la "Grotte de Lourdes" est le plus emblématique et le mieux connu des habitants de Meslay, en particulier depuis la Seconde Guerre Mondiale.Certaines familles d'anciens combattants et d'anciens prisonniers y ont un attachement particulier

Le vieux château

Du XlVème siècle jusqu'au milieu du XlXème siècle, le château primitif, déployait ses deux principaux corps de logis à angle droit, au centre de la grande prairie qui jouxte l'étang. Fondée par Jean Le Vexel, dit Jean de La Rochère, en 1444, La chapelle était placée sous le vocable de Sainte-Catherine. Lorsque les seigneurs des Arcis firent l'acquisition de la seigneurie des Rochères, Le service fut alors transféré dans la chapelle de ce château (1571).

 

Diaporama en boucle, en cliquant sur la photo, vous passez en mode plein écran.

On ne possède hélas aucune représentation du premier château. On peut imaginer qu'il devait être démodé et manquer d'entretien au sortir de la Révolution et des aléas de succession au sein des familles alors propriétaires. Lorsque Pauline Carré du Rocher (1814-1888) en hérite en 1855 de son cousin Tanquerel de La Panissaie elle décide le démolir pour reconstruire une résidence plus confortable. La famille Tanquerel de La Panissaie dont une rue de Meslay porte le nom est bien connue comme bienfaitrice de la paroisse et des hôpitaux.

 

 

Diaporama le château actuel

Le château neuf

L'actuel château des Rochères date du règne de Napoléon lll. Edifié sur un promontoire, en surplomb de l'emplacemerit du précédent château, il a été construit en 1857-1859 par l'architecte Pierre Félix Delarue pour Pauline Carré du Rocher et son époux, Gabriel Pineau de Viennay.

Il constitue un bel exemple de pastiche historique alors en faveur (style XVllème et style Renaissance pour les lucarnes). Une chapelle avait été aménagée sous le comble central, éclairée par la grande baie à meneaux. S'il ne subsiste rien de cette disposition d'origine, c'est dans le jardin, dans un pavillon construit sur une glacière, qu'a été créée par la suite une chapelle.

La « grotte de Lourdes » devant laquelle la Messe est célébrée aujourd'hui a été bénite par Mgr Jules Denys Le Hardy du Marais, le 9 mai 1878, comme en atteste la plaque de cuivre apposée à cette occasion. En accordant quarante jours d'indulgences à tout fidèle qui récitera dévotement un Ave Maria devant cette statue de N.D. de Lourdes , le deuxième évêque de Laval (le diocèse a été créé en 1855) favorise le développement du culte marial en Mayenne en s'appuyant sur l'apparitionde la grotte de Massabielle (1858), officiellement reconnue par l'évêque de Tarbesen 1862. C'est à l'instigation de Mgr Le Hardy du Marais que se développe, à la même époque, le sanctuaire de Pontmain, à la suite de !'Apparition du 17 janvier 1871. Autant de signes volontaristes qui s'inscrivent dans le cadre de la reconnaissance du dogme de l'Immaculée Conception par Pie lX, le 8 décembre 1854.