signet 
 

La Chapelle Notre Dame de Saubert

 
Dans cette page vous trouvez une PRÉSENTATION de la première messe de ce siècle à la Chapelle Notre-Dame de Saubert.
Si vous voulez une présentation plus détaillée de la chapelle : historique et diaporama musical cliquer ICI
 
Lorsque Père Jean-Luc Roblin a visité cette chapelle pour la première fois, il a été touché par la grâce du lieu si bien fleuri par les amis de Notre-Dame de Saubert et aussi merveilleusement bien bien gardé et entretenu par Simone et Pierre Maline. Alors il projette de célébrer une messe pour la Nativité de la Vierge Marie.
 
Le lundi 8 septembre 2014, grâce à une petite équipe de bénévoles tout est prêt pour accueillir les fidèles.
Une centaine de personnes de Meslay-du-Maine et des environs sont venues célébrer dans la Joie la belle fête de la Nativité de Marie.
Est-ce la première messe en ce lieu ? Une personne d'un âge certain et ayant bonne mémoire m'a dit être arrivée en 1947 à Meslay-du-Maine et qu'elle n'y a jamais vu depuis une célébration. Alors, cherchons et peut-être aurons nous bientôt la réponse.
 
Mardi 8 septembre 2015, une centaine de personnes et des environs s'est rassemblée pour célébrer dans la Joie la Nativité de la Vierge Marie. Merci à la petite équipe qui autour de Pierre et Simone Maline ont préparé les lieux. Merci à celles et ceux qui ont animé cette célébration. Notre-Dame de Saubert entends nos doux refrains en ce beau jour de fête et bénis les pèlerins de ce jour et tous ceux qui viennent au fil des jours.
 
Voir les diaporamas des célébrations 2014 et 2015
 Voir la célébration de la première messe de la Nativité de la Vierge Marie 2014 en cliquant sur ICI
 Voir la célébration de la Nativité de la Vierge Marie 2015 en cliquant sur ICI
 

Une chapelle choyée

Simone ouvre et ferme la chapelle chaque jour de la semaine. À 10 h le matin et à 17 h le soir. « Ce n'est pas une contrainte. Je le fais avec plaisir et j'étais même heureuse d'avoir été sollicitée pour le faire ». Simone fait aussi le ménage, y met quelques fleurs et ravitaille en votives. « Cette chapelle a des fidèles. Le dimanche, il y a toujours du monde à passer. Je ne sais pas combien de personnes viennent par an, mais il faut bien 300 votives ».
Il y a aussi d'autres personnes de Meslay-du-Maine ou des environs qui viennent régulièrement déposer des bouquets et dire quelques mots à Marie notre Maman du Ciel si prompte à nous écouter.
Simone dit qu'une fois, elle a même trouvé un mot d'enfant de remerciement à Notre-Dame de Saubert pour la guérison de sa maman.
MERCI à toutes les personnes bénévoles qui prennent soins de cette chapelle. MERCI à la commune de Meslay-du-Maine qui l'a relookée en 2000.

Célébrations de la Nativité de la Vierge 2014 et 2015

 

Homélie 2014 : méditation donnée par le Père Jean-Luc Roblin et tirée de l'exhortation apostolique du Pape François : la joie de l'Évangile

 

Marie est celle qui sait transformer une grotte pour des animaux en maison de Jésus, avec de pauvres langes et une montagne de tendresse. Elle est la petite servante du Père qui tressaille de joie dans la louange. Elle est l’amie toujours attentive pour que le vin ne manque pas dans notre vie. Elle est celle dont le cœur est transpercé par la lance, qui comprend toutes les peines. Comme mère de tous, elle est signe d’espérance pour les peuples qui souffrent les douleurs de l’enfantement jusqu’à ce que naisse la justice. Elle est la missionnaire qui se fait proche de nous pour nous accompagner dans la vie, ouvrant nos cœurs à la foi avec affection maternelle. Comme une vraie mère, elle marche avec nous, lutte avec nous, et répand sans cesse la proximité de l’amour de Dieu. Par les différentes invocations mariales, liées généralement aux sanctuaires, elle partage l’histoire de chaque peuple qui a reçu l’Évangile, et fait désormais partie de son identité historique. Beaucoup de parents chrétiens demandent le Baptême de leurs enfants dans un sanctuaire marial, manifestant ainsi leur foi en l’action maternelle de Marie qui engendre de nouveaux enfants de Dieu. Dans les sanctuaires, on peut percevoir comment Marie réunit autour d’elle des enfants qui, avec bien des efforts, marchent en pèlerins pour la voir et se laisser contempler par elle. Là, ils trouvent la force de Dieu pour supporter leurs souffrances et les fatigues de la vie. Comme à saint Juan Diego, Marie leur donne la caresse de sa consolation maternelle et leur murmure : « Que ton cœur ne se trouble pas […] Ne suis-je pas là, moi ta Mère ? »

 

Mode d'emploi du Player Diaporama

Pour toute action, au préalable passer la souris sur le diaporama

En cliquant sur les flèches transparentes placées sur le diaporama vous naviguez dans le diaporama à votre guise.

Pour supprimer la musique cliquer sur le micro

En cliquant sur

vous passez en mode plein écran