Jésus se penche sur les malades et même les guérît.

 

Une femme, souffrant d'hémorragie depuis douze ans, s'approcha de Jésus par derrière et toucha la frange de son vêtement. Car elle se disait en elle-même :"Si je parviens seulement à toucher son vêtement, je serai sauvée." Jésus se retourna, la vit et lui dit : "Confiance, ma fille ! Ta foi t'a sauvée." Et la femme fut sauvée à l'heure même.

Matthieu 9/20-22

ci-contre peinture dans catacombe à Rome

Une tradition chrétienne

 

"Si quelqu'un de vous est malade, qu'il fasse venir les prêtres de l'Eglise. Ils prieront pour lui et lui feront l'onction d'huile au nom du Seigneur, cette prière faite avec foi sauvera, la personne et le Seigneur la relèvera..."

St Jacques 5/14-15

 

"Toutes les fois qu'une maladie quelconque sera survenue, que le malade reçoive le Corps et le Sang du Christ, qu 'humblement et fidèlement, il réclame l'huile bénite par les prêtres, qu’ensuite il oigne son corps, pour que tout ce qui est écrit s'accomplisse en lui. Celui qui, dans une maladie, court à l'église méritera de recevoir la santé du corps et d'obtenir la rémission des péchés. "

Saint Césaire d'Arles

 
en cliquant sur l'image vous accédez au site de la conférence des évêques de France.

en cliquant sur l'image ci-dessus vous accédez au site à l'Écoute des Évangiles.
 
 
 
 
  
  
  
 
 
 
 
 
  
  

Page du site de la paroisse Saint Pierre du Maine : accéder au sommaire